Salvador
DALI

(1904 - 1989)

Né en 1904 à Figueras en Espagne, Dali expose ses premières toiles dès 1918 au théâtre municipal et ces dernières ne passent pas inaperçues. En découvrant les toiles de Ramon Pichot, Dalí se considère d’abord comme « peintre impressionniste » sans vraiment comprendre le sens du mot. 

À partir de 1921, il intègre l’École des Beaux-Arts de San Fernando à Madrid et se lie d’amitié avec l’écrivain Federico García Lorca et le réalisateur et scénariste Luis Buñuel. Ses créations artistiques se référeront désormais à plusieurs influences : le cubisme, l’impressionnisme, le divisionnisme et le purisme. Mais, en 1923, il est renvoyé de l’Académie à cause de contestations contre ses professeurs. En 1925 a lieu sa première exposition personnelle à la Galerie Dalmau à Barcelone. 

L’année suivante, il fait la connaissance de Pablo Picasso lors d’un voyage à Paris et c’est un peu plus tard, en 1930, qu’il rencontre le groupe surréaliste, dirigé par André Breton. Salvador Dalí devient une figure emblématique du surréalisme, André Breton l’admire.  
Cette entrée dans le groupe surréaliste, qui commençait à s’essouffler, va permettre à Dalí de s’affirmer artistiquement en France et notamment à Paris. Commence sa période paranoïaque-critique, élément important du surréalisme. Cette méthode se fonde sur l’esthétique de la transcendance et du sublime, et c’est ce que Dalí applique dans ses œuvres. 

Son but est alors la recherche de l’auto-hypnose, de la maladie mentale pour peindre, lui permettant de passer dans un « délire paranoïaque » qui est « mis au service de la réalisation des désirs ». Il y a donc dans ses œuvres une association d’images, rendant ses tableaux irrationnels. Dali utilise son inconscient pour créer.
Il part à New-York jusqu’à la fin de la guerre avant de pouvoir revenir en Europe, notamment en Catalogne et c’est quelques années plus tard, le 17 décembre 1955, que sa théorie sur la « paranoïa-critique » est exposée à la Sorbonne.
Son art ne cessera de se développer notamment dans les années 50 avec les nouvelles avancées scientifiques qu’il intègre dans ses œuvres. L’univers de Dali est considéré par ses successeurs comme une véritable source d’inspiration, notamment pour le pop art. 
 

BRAFA 2022
BRAFA 2022

19 juin 2022 - 26 juin 2022