Jacques Martin Ferrières

Intimité & Horizons

Du 26 novembre 2020
au 23 décembre 2020

La Galerie Alexis Pentcheff à Marseille et la Galerie Maket à Paris présentent une rétrospective dédiée à l’oeuvre de Jacques Martin-Ferrières. A cette occasion, près de cent vingt peintures et soixante gouaches ont été rassemblées. Fils du célèbre peintre Henri Martin, Jacques se détache de cette filiation tout au long de sa carrière, quoiqu’il admette sans peine l’influence prégnante de son père. Martin-Ferrières est un artiste en quête de sincérité, immuablement guidé par une vision globale de l’homme et une sensibilité touchante à la nature. Il s’éloigne volontairement des modes artistiques et de leurs courants révolutionnaires qu’il considère vulgaires et éphémères. Explorateur de territoires frémissants, Martin-Ferrières est avide de découvertes qu’il retranscrit en expressions universelles. Dans tous ses sujets, le peintre exerce ses pinceaux à un enthousiasme contagieux. Sur ses toiles aux compositions rigoureusement calibrées, les couleurs vivent, habitées par l’évo- cation de personnages dont le cerne souligne la présence, mais l’artiste produit également avec maîtrise un corpus de natures mortes et de paysages dépeuplés empreints d’une douce nostalgie impatiente de mouvements.

 "À notre époque de hâte, de précipitation, on n’a plus le temps de regarder assez longuement une oeuvre d’art pour en sentir toute la valeur profonde. D’où cette vogue pour l’esquisse, le coup de poing en pleine figure et l’indifférence presque générale, voire le mépris pour les délicatesses de couleur, et enfin tout ce qui découle de la pure sensibilité." - Jacques Martin-Ferrières

“L'entente entre les peintres père et fils est intensément palpable dans les sujets qu'ils traitèrent ensemble: le jardin de la maison familiale de Marquayrol à Labastide du Vert, des paysages dans la lumière du Lot, St Cirq Lapopie, revendu par Jacques en 1951 à André Breton, Collioure. Voilà pour les maisons de famille, auxquelles il faut ajouter quelques séjours à Marseille[…]

Cet homme plein d'allant et de verve, brillant en société, passionné de théâtre et de musique - lui-même excellent violoncelliste, pianiste et organiste : les partitions retrou- vées des duos qu'il jouait au violoncelle avec sa femme Régine au piano témoignent du niveau de l'instrumentiste - nous a laissé de sa jeunesse enthousiaste des témoignages picturaux où l'on ne peut qu'admirer son coup de crayon et son sens des couleurs. Son fils se souvenait : "Au théâtre ou au concert avec ma mère, il avait toujours en poche un gros crayon gras et de petits cartons (souvent des dos vierges d'invitations à des vernis- sages). Ses yeux furetaient de droite et de gauche et il croquait sans vergogne les gens du public. Ma mère (une dame de famille bien élevée) de dire "Jââcques, enfin, voyons!" Il saisissait bien sûr aussi les artistes: tout un orchestre, les musiciens un par un, parfois! Il a fait des costumes et des décors de théâtre, un milieu qui lui plaisait particulièrement. Il menait alors une vie riche, passionnée et exaltante.”"

Extrait de la préface du catalogue d'exposition par Marie-Anne Destrebecq-Martin

jacques martin ferrières

intimité & horizons

Giulia Pentcheff & Sophie Maket

Année de parution 2020
Nombre de pages 128
Format 21 x 21 cm
ISBN 979-10-94462-10-2
capture-d-e-cran-2021-01-27-a-17-08-50.png
Antiques Trade Gazette

28/11/2020

capture-d-e-cran-2021-01-27-a-16-49-59.png
Artnet