Paul Jouve (1878-1973)

Éléphants à Hué, c. 1937

Lithographie originale sur papier Japon Impérial Signée et cachet en bas à droite, numérotée 18/30 en bas à gauche Tirage initialement prévu en 60 exemplaires, mais qui n’a finalement été réalisé qu’en 30 exemplaires. 45x82cm (à l’image) / 51x88cm (à la v

51.00 x 88.00 cm

Historique:
La peinture qui servit de modèle à cette lithographie est l’une des deux grandes toiles de Jouve qui ornait le Salon des correspondances du paquebot Normandie. Plus grand et plus rapide paquebot au monde en son temps et fleuron des Arts Décoratifs, le Normandie est mis en service en 1935 par la Compagnie Générale Transatlantique, qui s’était adjoint les services de plusieurs décorateurs et ensembliers dont le travail est emblématique de la période Art Déco.

Cette lithographie des Éléphants à Hué devait initialement être tirée en soixante exemplaires, cependant Jouve décida de limiter le tirage à 30 exemplaires, rayant dans la justification la mention du tirage qui était prévu pour la substituer par la mention du tirage définitif en trente exemplaires.  

Bibliographie:
Félix Marcilhac, Paul Jouve peintre sculpteur animalier, Les éditions de l’Amateur, 2005,  un exemplaire reproduit en p. 241 et au répertoire des gravures en p. 374.
Christian Eludut, Le monde animal dans l'art décoratif des années 30, Éditions BGO, Paris, 2007, un exemplaire reproduit en p. 34. 

Collections:
La Piscine, Musée d’art et d’industrie André Diligent, Roubaix, un exemplaire (n°28/30) se trouve dans les collections permanentes du musée