Paul Jouve (1878-1973)

Éléphant caparaçonné et son cornac, Hué, c. 1922

Huile sur carton, signée en bas à gauche et dédicacée au dos à Mlle Mollet, 1er janvier 1968

35.00 x 40.00 cm

Historique :
Cette peinture d'un éléphant caparaçonné avec son cornac a été faite sur le motif par Jouve, dans la ville impériale de Hué, en décembre 1922. C’est à la fin de l’année 1922 que Jouve séjourne à Hué, après avoir visité Ceylan, la Malaisie, la Cochinchine, l’Annam et Angkor, dans le cadre du voyage permis par l’obtention de la bourse du Gouvernement Général d’Indochine en 1921. Jouve conservera sa vie durant cette peinture dans son atelier, puis l’offrira à Mlle Mollet le 1er janvier 1968, qui deviendra par la suite sa femme, Roberte Jouve. Cette peinture lui est dédicacée au dos.

 

Provenance :
Collection personnelle de l’artiste.

Achat direct à la veuve de l’artiste par l’actuel propriétaire.

 

Bibliographie : 

Félix Marcilhac, Paul Jouve peintre sculpteur animalier, Les éditions de l’Amateur, 2005, reproduit en couleurs en pleine page p.152.

 

Expositions : 

Exposition Paul Jouve et Jean Després,Atelier de Paul Jouve, 70 bis rue Notre-Dame-des-Champs, Paris, 7 – 11 juin 1961.