Paul Jouve (1878-1973)

Buffle macédonien, Salonique, 1917

Huile sur carton, signée en bas à gauche, située et datée « Salonique 17 » au dos

33.50 x 55.00 cm

Historique : 

Jouve est mobilisé dans les tout premiers jours d’août 1914 et part pour le front du nord. Le colonel qui commande la brigade demande à voir ses travaux et en parle au général Quinquandon qui souhaite à son tour en prendre connaissance. Ce dernier lui permet alors de circuler et dessiner librement en le rattachant directement à son secteur. Cette rencontre revêt une importance particulière puisqu’elle est à la base de l’évolution de la position de Jouve dans l’armée. Le 15 octobre 1915, le régiment de Paul Jouve part rejoindre l’Armée d’Orient à Salonique, l’artiste est affecté au service photographique des armées et peut ainsi dessiner et peindre. Il s’intéresse notamment à ces buffles caparaçonnés, si caractéristiques de la région.  En mai 1916, il est chargé par l’état-major d’organiser le Salon de l’Armée d’Orient. 

L’Armée d’Orient compte de nombreux artistes, écrivains et scientifiques, regroupés en une association : le « Cercle des Artistes et Curieux de l’Armée d’Orient », qui édite la Revue Macédonienne, à laquelle Jouve participe régulièrement par l’envoi d’illustrations. En 1917, il est nommé commissaire de l’Exposition des artistes d’Orient qui se déroulera à Athènes en mai 1918. Il choisit et rassemble les œuvres sélectionnées pour cette grande exposition  depuis Salonique. Pour sa participation personnelle, Jouve montrera 65 dessins et peintures répartis dans deux des salles de l’exposition, qui sera un succès notable. Il demeure à Salonique jusqu’en juillet 1917, avant de se rendre au mont  Athos où une permission spéciale lui permet de séjourner jusqu’au mois d’octobre dans cette région très marquée par la vie monastique. Il passe ensuite par Athènes pour superviser le déroulement de l’exposition avant de retourner à Salonique jusqu’à la fin de la guerre. L’artiste est rapatrié à Paris au début de l’année 1919.

 

Provenance :
Collection Paul Jouve

Achat direct à l’artiste par le père de l’actuel propriétaire

 

Bibliographie :           

Félix Marcilhac, Paul Jouve peintre sculpteur animalier, Les éditions de l’Amateur, 2005, reproduit p. 236.

 

Expositions : 

Exposition Paul Jouve,Galerie Haussmann, 29 rue de la Boétie, Paris, 27 janvier - 26 février 1920, section Orient, n°100 sous le titre « Buffle tournant la tête ».