MAI-THU (1906-1980)

Né le 10 novembre 1906 dans le village de Rho-Nha dans la province de Kien-An au Nord Viet Nam, Trung Mai-Thu intègre la première promotion de l’École des Beaux-Arts d’Hanoï en 1925 et devient un élève de Joseph Inguimberty jusqu’en 1930. Il exerce ensuite comme professeur de dessin au Lycée français de Hué et figure à l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs de 1937. Passionné de musique, il se fait également connaître en France comme joueur de doc-huyen, monocorde traditionnel vietnamien puis participe au Salon des Indépendants et au Salon d’Automne entre 1938 et 1940.

Il consacre toujours une grande partie de son temps à sa production plastique et expose aux côtés de son ami Le Pho à la Galerie Romanet d’Alger en 1942 sur l’invitation du gouverneur. Il s’installe ensuite définitivement à Paris en 1943 où il développe des compétences pluridisciplinaires. Cinéaste, acteur, peintre, musicien, Mai-Thu construit une œuvre d’une richesse infinie.

Mai-Thu expose notamment son travail à la Galerie Pro Arte, la Galerie du Péristyle, la Galerie Cardo Matignon, la Galerie Vendôme, et à la Galerie Doucet. Profondément attaché à l’art traditionnel asiatique et son iconographie, Mai-Thu affiche une parfaite maîtrise de la peinture sur soie dans des compositions rigoureuses, empreintes d’une grande douceur. Sa singularité : il réalise très souvent les cadres de ses œuvres.