CHABAUD | GIRIEUD "De l’avant-garde Montmartroise au Classicisme" 

Du 11 février au 21 mai 2018, le Musée Auguste Chabaud présente une exposition consacrée à Pierre Girieud, peintre d'origine provençale, dont l'évolution picturale est ici rapprochée celle d'Auguste Chabaud.

7103703437_78_affiche-40x60-girieud-ok1.jpg

Le parcours des deux artistes provençaux, dans leur chronologie, leur activité et leur style, le partage de certaines aspirations et convictions sont mis en lumière dans cette exposition par le rapprochement de quelques-unes de leurs œuvres témoignant d’affinités plastiques et de liens indéniables. 

Du fauvisme à l'expressionnisme

Tout comme Auguste Chabaud, Pierre Girieud vit un temps à Montmartre. Ayant tous deux participé à l'émergence du fauvisme, Chabaud, d'une personnalité timide, reste en retrait de certains cercles artistiques. Girieud, lui, fréquente régulièrement le « Lapin Agile », célèbre lieu de rencontre où se retrouve la bohème montmartroise. Il est alors un aiguillon actif du milieu intellectuel et artistique du début du XXe siècle. L'artiste a une approche résolument novatrice de la peinture et s’attache à repousser les limites de la représentation traditionnelle par la force d’intenses recherches plastiques, s’inscrivant notamment dans les courants du fauvisme et de l’expressionnisme.

Si l'évolution de leur style comporte indéniablement de nombreuses similitudes, les sujets que traitent les deux peintres sont eux différents. Socialement, Chabaud reste discret. Cependant il s'intéresse de très près à la vie parisienne et surtout au monde de la prostitution, à la vie nocturne et aux paysages urbains. Girieud peint principalement des nus et des natures mortes, qui lui permettent d'assurer sa vie matérielle mais également de se concentrer pleinement sur ses recherches picturales.

Après l'aventure fauve, les deux artistes deviennent des figures majeures de l'expressionnisme allemand en France. Mais une nouvelle fois, Chabaud ne souhaite pas s'affilier directement à un mouvement et ne communique pas avec les artistes d'Outre Rhin tel que le fait Girieud. Ses oeuvres incisives, aux couleurs pures, dénuées de perspective, cernées d'une violence singulière, suggèrent une interprétation acerbe de l'environnement urbain dans lequel évolue Chabaud durant sa jeunesse. Cette dimension émotionnelle est moins lisible dans les oeuvres expressionnistes de Girieud. L'artiste s'attarde plus volontiers sur ses "avancées picturales" en intégrant ses influences symbolistes à une nouvelle facture cernée de noir, inspirée de sa découverte des oeuvres de Gauguin, mais dont la palette demeure profondément ancrée dans les préceptes fauves.

Portés par des amitiés communes, notamment avec le poète provençal Joachim Gasquet, Girieud et Chabaud se tournent finalement vers un retour au classicisme qui ira, dans le cas de Chabaud, jusqu'au mysticisme, dans un but d'universalité. 

 

Musée de Région Auguste Chabaud
Cours National 13690 Graveson en Provence
Tel / Fax : 04 90 90 53 02
www.museechabaud.com

Voir la biograpgie de Pierre Girieud

Voir la biographie d'Auguste Chabaud

Découvrez les ouvrages sur l'oeuvre d'Auguste Chabaud