Peintres corses et de la Corse

14 décembre 2013 - 15 janvier 2014

Peintres corses et de la Corse des XIXème et XXème siècles / Partie 2

La première édition de cette exposition-vente autour des peintres corses et de la Corse s’était tenue à la galerie en octobre 2011. Le succès de cette manifestation auprès des collectionneurs et du public, et celui de l’exposition consacrée à Pierre Bach en 2012, nous ont conduits à renouveler l’expérience. Encouragés par l’intérêt de ces nombreux amateurs, nous avons poursuivi notre recherche de pièces inédites autour de la peinture en Corse. A l’hiver 2013, nous avons pu proposer une exposition collective, qui rassemblait une centaine d’œuvres provenant de collections particulières, exécutées entre la seconde moitié du XIXème siècle et la fin du XXème siècle.

Une partie de l’exposition était consacrée aux peintres corses, qu’ils y soient nés ou qu’ils soient, comme Pierre Bach, corses d’adoption. Soit car ils ont toujours travaillé en Corse, soit car ils y ont consacré une grande partie de leur production. Sur les deux siècles qui nous occupent, plusieurs générations d’artistes ont choisi de rester sur l’île ou d’y revenir après leur formation. Ils se concentrent autour de deux pôles régionaux : Ajaccio et Bastia. Mais il faut aussi compter sur les peintres corses loin de leur île, à Paris, Marseille ou en Afrique du Nord, qui ne sont pas pour autant isolés du milieu artistique insulaire et retournent fréquemment à leurs origines.

La seconde partie de l’exposition s’articulait autour de la production des peintres de la Corse : certains sont des visiteurs occasionnels, des voyageurs désireux de trouver une nature préservée, faisant escale dans l’un des ports de l’île qu’ils n’auront pas manqué de décrire. Mais plus nombreux sont les artistes qui y séjournent régulièrement, les peintres « amis de la Corse ». Dans les deux cas, leur travail n’est pas consacré à la Corse. D’autres sujets ont retenu leurs pinceaux. Ils sont orientalistes, peintres de Montmartre ou de la Provence et ont porté sur la Corse un regard inédit.

Cette exposition était l’occasion d’affirmer une nouvelle fois notre attachement à l’île, à ses beautés et à ses traditions. L’année 2013 avait une résonance particulière pour la ville de Marseille, puisqu’elle concrétisait un projet préparé de longue date. « Marseille capitale européenne de la culture » a révélé une cité résolument tournée la mer, un port ouvert aux échanges culturels, attentif aux rives voisines. Nous avions commencé cette année par une exposition consacrée au voyage et nous l’avions terminée par un hommage à la Corse. La ville a toujours été, pour des raisons historiques et géographiques, le premier hôte de la diaspora corse. Nombre d’insulaires s’y sont installés au cours des siècles derniers et aujourd’hui encore, la communauté corse y est très présente. Sortant du cadre privé des collections, la peinture corse des XIXème et XXème siècles connaît un regain d’intérêt auprès du public. Nous avons souhaité à travers ces expositions, porter jusqu’à Marseille cet élan, participer modestement à la redécouverte de la peinture corse.

Peintres présentés : Jacques Martin CAPPONI, François CORBELLINI, Léon Charles CANNICCIONI, Dominique FRASSATI, Lucien PERI, Paul CORIZZI, Pierre VELLUTINI, Pierre BACH, Albert GILLIO, José FABRI-CANTI, Louis Ferdinand ANTONI, Olynthe MADRIGALI, Marcel POGGIOLI, Tony CARDELLA, Robert FALCUCCI…